Les assureurs, eux-mêmes impactés par le COVID-19, sont pleinement mobilisés pour assurer une continuité d’activité durant cette période exceptionnelle et accompagner leurs assurés au quotidien.
Dans ce contexte de grande difficulté, les assureurs ont annoncé des mesures exceptionnelles pour protéger les personnes et les entreprises les plus impactées par le virus Covid-19.
Par ailleurs, les contrats d’assurance complémentaire santé et les contrats de prévoyance peuvent intervenir pour indemniser les assurés en cas d’épidémie comme le coronavirus COVID-19. De même l’annulation de voyage ou le rapatriement sanitaire peuvent être couverts selon les contrats souscrits.
En revanche, la quasi-totalité des contrats couvrant les entreprises (pertes d’exploitation, rupture de la chaîne d’approvisionnement, annulation d’événements, défaut de livraison, etc.) exclut l’événement d’épidémie. En effet, en fonction de sa durée et de son ampleur, une épidémie peut affecter tous les secteurs et avoir un impact sur l’activité économique globale, rendant ainsi ses conséquences économiques inassurables.
Dans tous les cas, il convient de se reporter à son contrat et de contacter son assureur.
*Cette fiche est susceptible d’être mise à jour en fonction de l’actualité. Dernière mise à jour : 22 avril 2020.

Dans le cadre de notre souci de solidarité, Carglass vient de décider, sous l’angle du volontariat, de réouvrir 25 centres Carglass à partir du 1er avril. L’idée est de pouvoir répondre aux véhicules prioritaires, c’est-à-dire ceux des personnes qui continuent à travailler en cette période de confinement.

Les Rendez-Vous de l’Eco : Assurances Sécurité du 28 Mars 2014

https://youtu.be/lNm6MfOeWNQ

Assurances Sécurité entre à la 39ème place du marché français 2018 des Courtiers « spécialistes » ; 1er au niveau régional – Spécialité Établissements Publics.

La trottinette et la mini-moto ont été qualifiées de véhicules terrestres à moteur par la jurisprudence. Toutefois, ces véhicules, lorsqu’ils n’excèdent pas les 6 km/h, sont autorisés à circuler sur les pistes cyclables, les trottoirs ou encore les zones piétonnes.

Depuis le 01 Juin 2018, nouvelle convention pour les sinistres dégâts des eaux ou incendie d’un montant inférieur à 5.000 € survenu dans un immeuble collectif